Vaincre l’insomnie : voici des pistes pour mieux lutter !

Comprendre l’insomnie pour mieux la combattre.

Les chiffres alarmants sur les troubles du sommeil.

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Les chiffres qui suivent montrent bien que tout le monde ne possède pas la même qualité de sommeil. En effet, selon une étude réalisée par OpinionWay et publiée par l’institut de veille sanitaire, un Français sur trois déclare avoir des troubles du sommeil tandis que, un sur cinq semble souffrir d’insomnie chronique. 40 % des Français souffriraient de troubles du sommeil dont certains seraient frappés d’insomnie. Elle toucherait davantage les femmes, 45 % d’entre elles contre 34 % des hommes. Seulement 16 % des personnes sont traitées pour ce problème. 34 % de la population française affirme se sentir fatiguée, voire très fatiguée après une nuit de sommeil.

Pourquoi dormons-nous ?

Avant de décrire ce qu’est l’insomnie, il semble judicieux de comprendre la raison pour laquelle nous dormons. Puisque le sommeil représente un tiers de notre vie, nous comprenons aisément que dormir est d’une importance capitale. D’ailleurs, notre corps l’exige. C’est pendant les phases de sommeil que nous récupérons et que le corps libère des hormones qui régénèrent les cellules, assurent la régulation de l’appétit. Bien dormir va aider à renforcer notre système immunitaire et combattre les infections. Nous gardons ainsi le moral et sommes généralement de meilleure humeur. Mais étudions d’un peu prés les mécanismes du sommeil.

Les mécanismes du sommeil.

Le sommeil est composé de plusieurs cycles de 90 minutes se répétant plusieurs fois dans la nuit. Chaque cycle débute par un sommeil lent et se termine par un sommeil paradoxal. La phase lente est un stade de transition entre l’éveil et l’endormissement. Ensuite, la phase profonde où l’activité cérébrale se ralentit, le cerveau étant insensible aux activités extérieures. C’est ici que nous récupérons de la fatigue physique. Dans la continuité de celle-ci survient le sommeil paradoxal, la phase de sommeil la plus profonde ou le cerveau redevient très actif (le moment des rêves) et qui nous permet d’évacuer toute la tension nerveuse accumulée dans la journée.

L’insomnie.

Si nous ne dormons pas suffisamment, le sommeil ne joue plus cette fonction de régulateur et l’humeur s’en trouve affectée. Les conséquences sur la santé seront désastreuses. Retrouver le sommeil et vaincre l’insomnie devient une nécessité absolue.
Il existe deux types d’insomnie. La passagère, celle qui est reliée à une situation temporaire et la chronique, plus dangereuse celle-ci et qui peut s’installer durablement. Elle provoque généralement de la somnolence et de l’irritabilité, des pertes de mémoire et des difficultés à se concentrer. De plus, l’insomnie tend à aggraver certains problèmes de santé comme les migraines par exemple et peut engendrer la dépression.

Ce qui provoque l’insomnie.

Les causes sont multiples. La luminosité et les bruits ambiants ont une influence sur le sommeil. L’alimentation joue un rôle important. Des plats trop riches ou trop copieux ne facilitent pas un sommeil de qualité. Les facteurs psychologiques sont à prendre en considération. Le stress et les inquiétudes perturbent l’activité cérébrale à  notre détriment. Le sommeil, alors, s’en trouve affecté. La maladie, l’apnée du sommeil, les douleurs chroniques ou les difficultés respiratoires font partie des troubles parasitaires. Il semble urgent à la lumière de ces désagréments, de considérer l’insomnie dans son ensemble en comprenant comment cette dernière opère et pourquoi, afin de lui répondre efficacement.

 

 

 

photo : 
légende photo : vaincre l’insomnie

Les commentaires sont fermés.