Troubles du sommeil pendant la grossesse

Femmes enceintes, ne vous inquiétez pas si vous dormez mal. Des solutions existent…

La femme enceinte peut éprouver quelques difficultés d’endormissement et cela est normal. Insomnie, rêves étranges peuplent les nuits des futures mamans. Mais quelles en sont les causes et les conséquences ? Et surtout, comment y remédier ? Autant de questions qui méritent des réponses, car la période de grossesse est loin d’être une sinécure quand bien même un heureux événement se profile à l’horizon. Alors comment agir face aux troubles du sommeil pendant la grossesse ?

 

Sommeil perturbé : causes et conséquences.

La situation des futures mamans peut s’avérer complexe et les troubles du sommeil pendant la grossesse participent à bien des maux. Fatigue chronique, énervement, lassitude morale ou somnolence peuvent occasionner des conflits au sein même des couples. Il faut donc comprendre les causes et les symptômes qui perturbent le sommeil de façon à mieux les appréhender.

En plus des maux précédemment évoqués, jusqu’au troisième mois de grossesse, il est fréquent chez la femme enceinte d’être nauséeuse, et ce, pendant la phase de sommeil profond, celui qui est le plus réparateur.

Viennent s’ajouter des facteurs plus pernicieux comme la peur de l’inconnu caractérisé par un état d’anxiété généralisé. Des interrogations d’ordre psychologique peuvent favoriser les troubles du sommeil pendant la grossesse : le couple s’entend-il bien ? Le bébé était-il désiré ?

Là aussi, l’environnement qui entoure l’événement mérite une attention toute particulière. À partir du quatrième mois, les insomnies se calment, mais certaines mamans souffrent de ronflements, de reflux gastriques, de problèmes de respiration, ont mal au dos ou ressentent des crampes. Ceci constitue une liste  non exhaustive.

 

Comment remédier aux troubles du sommeil pendant la grossesse ?

La femme enceinte doit opérer quelques changements dans ses habitudes pour remédier aux troubles du sommeil pendant la grossesse.

Limiter les excitants nerveux et musculaires (café et thé), privilégier le lait chaud ou une tisane. Un diner léger est plus favorable à un meilleur sommeil. Pratiquer dans la mesure du possible une activité physique douce en accord avec un médecin. Prendre un bain tiède le soir peut aider également.

Autant de conseils qui ont son importance. Cependant, nous avons vu que le facteur le plus difficile concerne la peur de l’inconnu. Ce grand bouleversement qui attend la famille a de quoi inquiéter la femme enceinte. Ses interrogations sur ses capacités à gérer une famille, élever un enfant sont légitimes. Ici, la communication entre conjoints sera primordiale. Mais aussi la famille, les amis ou si besoin un psychologue. Être à l’écoute d’une femme enceinte va la rassurer et l’aidera à mieux dormir inévitablement.

 

Conclusion.

Les troubles du sommeil pendant la grossesse sont inexorables. Changer le quotidien pour mieux les vivre. La communication est très importante car le besoin d’être rassuré, afin d’éviter un semblant de culpabilité, permettra à la future maman d’envisager l’avenir avec plus de sérénité et l’aidera à bien dormir malgré les désagréments que provoque la grossesse.

Et vous chers lecteurs, avez-vous connu ce genre de situation ?
Par vos commentaires avisés, n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences.

 

 

 

photo
légende photo : Les troubles du sommeil pendant la grossesse …

Les commentaires sont fermés.