Cure de sommeil

Connaissez-vous la cure de sommeil ? Dormez, dormez, dormez !

Stress, angoisses, dépression, solitude, échecs, doute, peur du lendemain… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les états émotionnels qui nous caractérisent parfois. Et la liste est longue. L’impact sur notre santé peut s’avérer catastrophique si nous ne prenons garde. Bien entendu, il ne s’agit pas de dresser, ici, un bilan alarmiste, mais plutôt de prendre des mesures pour améliorer nos conditions de vie. C’est pourquoi, avez-vous entendu parler de la cure de sommeil ?

La cure de sommeil : qu’est-ce c’est ?

Jacob Klaesi, un professeur de psychiatrie Suisse, commença des travaux sur le sommeil entre 1922 et 1930 et mit au point une thérapie qui consistait à guérir certaines névroses grâce à une cure de sommeil. De quelle façon procédait-il ? La méthode était d’endormir le patient pendant 4 à 5 jours sans réveil, ce qu’on appelle communément, une narcose profonde et prolongée. Le but étant de supprimer les états d’angoisse, mais ses indications s’étendent de manière générale aux différentes névroses : dépression nerveuse, irritabilité, stress, etc.

Nous savons que le sommeil revêt une importance capitale pour bien récupérer et vivre dans les meilleures conditions possibles. Bien récupérer, c’est limiter le stress et les angoisses que notre société moderne génère. Bien dormir est aussi nécessaire que manger et boire.

 

La cure de sommeil : pourquoi faire ?

Pour traiter les troubles du sommeil et ses conséquences. Rappelons ce qu’ils sont : somnolence, insomnie, syndrome des jambes lourdes, somnambulisme, angoisse nocturne et bien d’autres encore. Il s’agit d’être pris en charge sur le plan médical sous forme d’hypnotiques et de tranquillisants pour dormir 15 à 20 heures sur une période comprise entre 10 et 15 jours. La cure de sommeil peut être considérée comme une thérapie et il appartient à chacun de l’organiser.

 

La cure de sommeil : où ?

Dans des centres adaptés comme les thalassothérapies, mais il convient d’en parler avec son médecin avant toute initiative. Il est possible d’entamer une thérapie chez soi à condition de ne pas utiliser de médicaments, ces derniers appartenant exclusivement à l’appréciation du médecin. Il faut souligner que, décider de dormir un peu plus longtemps le soir et les week-ends, peuvent constituer une cure de sommeil. Mais n’oublions pas, que ce genre de thérapie demande une certaine préparation et il peut être envisageable de suspendre toute activité professionnelle de façon à mieux l’appréhender. Enfin, il est utile de rappeler d’en parler à son médecin et qu’une telle thérapie demande un certain lâcher prise.

 

En conclusion de cet article, précisons que des effets néfastes sont possibles. La cure de sommeil peut engendrer chez certains des états plus ou moins dépressifs quelques jours après la cure de sommeil. Elle demande un peu de réflexion chez celui qui souhaite l’expérimenter.

Certains d’entre vous ont-ils testé cette thérapie ?
Qu’en pensez-vous ? Est-elle utile ?

 

 

photo :
légende photo : cure de sommeil

Les commentaires sont fermés.