Dormir dans l’avion pour profiter d’un séjour en pleine forme

Dormir dans l’avion n’est pas toujours facile : les sièges ne sont pas forcément confortables, l’environnement est bruyant, les habitudes sont bousculées. Pourtant, il est intéressant de mettre à profit ce temps du voyage pour bien dormir : soit pour arriver en forme, soit pour pallier un manque de sommeil dû à un long vol ou au décalage horaire.

Quelques astuces pour réussir à dormir dans l’avion et arriver reposé.

Quelques personnes sont capables de s’endormir vite dans n’importe quelles conditions. Pour elles, dormir dans l’avion ne posera aucun problème. Mais pour la majorité des gens, ceci est loin d’être évident. Il est possible toutefois de recourir à quelques astuces pour réussir à dormir dans l’avion.

Il est préférable de s’installer sur un siège côté hublot, ce qui permettra de s’y appuyer, sans avoir en outre besoin de se lever constamment pour laisser passer ses voisins. Les sièges à côté des toilettes sont à éviter, en raison des fréquents allers-retours des autres passagers dans cette zone, de même que la dernière rangée de sièges qui ne sont la plupart du temps pas inclinables. Afin de dormir dans l’avion le plus confortablement possible, il ne faut pas s’encombrer d’un bagage trop volumineux, qui prendra toute la place sous le siège, ne permettant pas d’étendre ses jambes.

Favoriser un sommeil naturel se prépare quelques heures avant le départ. Il faut ainsi ne boire aucun excitant avant le vol : ni café, ni boissons énergisantes, ni thé, ni même chocolat. Une nourriture grasse ou sucrée sera trop lourde à digérer et constituera un obstacle à un bon sommeil en empêchant l’organisme de se détendre. Il faut également éviter l’alcool, qui aura le même effet. Il convient de les remplacer par des jus de fruits ou des tisanes, et par des légumes, des fruits secs ou encore des glucides complexes.

Afin de parvenir à s’endormir vite, il faut essayer de récréer toutes les conditions favorables au sommeil pour dormir dans l’avion : un coussin d’avion rentra la position plus confortable ; des bouchons d’oreilles isoleront des bruits ambiants ; un masque supprimera les intrusions lumineuses ; une couverture demandée à l’hôtesse protégera de la fraîcheur de l’air.

La relaxation permettra également de dormir dans l’avion : emporter un mp3 diffusant une musique douce ou un livre agréable détendront l’esprit et entraîneront vers l’endormissement. Pratiquer quelques exercices d’étirement ou de marche pour se dégourdir les jambes favorise une bonne circulation sanguine et évite douleurs et courbatures.

Toutefois, si ces conseils pour dormir dans l’avion ne suffisent pas ou si les conditions matérielles sont un obstacle à un long sommeil, il est possible de se rabattre sur la micro sieste qui, en quelques minutes, permettra de récupérer de sa fatigue et de bénéficier d’un regain d’énergie. Pour cela, il convient de fermer les yeux quelques instant en s’adossant contre le dossier du siège, d’inspirer lentement et profondément afin d’abaisser son rythme cardiaque et de détendre ses muscles, tout en se laissant aller à la rêverie.

Les commentaires sont fermés.