Comment dormir vite pour retrouver un sommeil de qualité ?

Si certains s’endorment dès la lumière éteinte, de nombreuses personnes peinent à trouver le sommeil une fois couchées. Elles se tournent et se retournent, pensent à mille choses, s’énervent, angoissent, ce qui ne contribue guère à faciliter leur endormissement. Dès lors, comment dormir vite lorsque l’on est sujet à des insomnies de début de nuit ?

Comment dormir vite et mettre enfin un terme à l’attente désespérée de Morphée ?

En modifiant un peu son mode de vie, en supprimant les obstacles empêchant le sommeil, en agissant sur les causes psychologiques sources de difficultés à s’endormir, en faisant appel à certaines astuces, il est facile de réussir à nouveau à dormir vite.

Changer ses habitudes

Un mode de vie sédentaire ne facilite pas l’endormissement ; à l’inverse, pratiquer du sport dans la journée permettra d’avoir un bon sommeil la nuit suivante. En revanche, l’activité physique est à déconseiller en soirée, de même que toute activité intellectuellement stimulante, car elles maintiennent le cerveau dans un état d’éveil et d’alerte, alors qu’il a au contraire besoin de se détendre et s’apaiser.

De même, toutes les activités sur écran sont à bannir, la lumière stimulant les centres d’éveil. Certaines activités sont plus favorables pour dormir vite, tel que lire un livre de détente ou faire des mots croisés.

Le soir, un diner léger permet de s’endormir vite, alors que les repas lourds accentuent l’activité du système digestif et ne permettent pas au corps de se reposer.

Comment dormir vite grâce à une alimentation appropriée ? Certains aliments sont de véritables obstacles au sommeil (les excitants, les aliments gras, charcuteries, fromages, les sucres rapides, l’alcool, les épices), tandis que d’autres sont recommandés (les fruits secs, les glucides lents, le lait, les légumes, les pommes, les bananes).

Lutter contre le stress

Combattre le stress permet de retrouver le sommeil. Car comment dormir vite si notre esprit est constamment accaparé par mille pensées, obsédé par les soucis du quotidien ?

Pratiquer quelques exercices de relaxation, de yoga ou de respiration apaisante permet de faire le vide dans sa tête, de se détendre, de chasser les pensées négatives et d’apaiser cette pression mentale qui freine l’endormissement.

Contrairement à ce que l’on peut penser, un truc pour dormir vite consiste à éloigner réveils et horloges du lit. En effet, constater que les minutes passent, entendre le tic tac régulier mais oppressant de la pendule ne fera que renforcer l’angoisse du sommeil, en rappelant que l’on ne dort toujours pas malgré le temps qui s’écoule.

Etre à l’écoute de soi-même

Pour réussir à dormir vite, il est important d’écouter les signaux que nous envoie notre corps. En effet, le cerveau connaît des cycles du sommeil, qui reviennent toutes les 90 minutes.

Chaque phase de sommeil est annoncée par des signes physiques reconnaissables: bâillements, paupières lourdes, picotements des yeux, dodelinement de la tête…

C’est à ce moment-là qu’il faut aller se coucher pour s’endormir vite, car l’envie de dormir disparaît au bout d’une quinzaine de minutes, et il sera alors impossible de parvenir à dormir vite avant le retour du cycle suivant.

Adopter des horaires réguliers est également fortement conseillé pour avoir un bon sommeil. Il faut notamment bannir les grasses matinées du week-end qui dérèglent l’horloge interne ; en cas de fatigue, une courte sieste n’excédant pas une vingtaine de minutes, en début d’après- midi, redonnera un coup de fouet au corps et au cerveau.

Créer un environnement favorable au sommeil

Certaines conditions matérielles facilitent le sommeil, alors que d’autres sont au contraire un obstacle à celui-ci. Comment dormir vite grâce à un cadre propice à l’endormissement ? Il est important que la chambre soit plongée dans le noir. En effet, l’obscurité est indispensable pour que le cerveau sécrète de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Pour cela, il faut fermer les volets ou équiper ses fenêtres de rideaux opaques et supprimer toute source lumineuse de la pièce. La température de la chambre ne doit pas excéder 16 à 18°C, et elle doit être aérée quotidiennement. Elle doit être silencieuse : ni bruits de circulation, ni télévision, ni moteurs d’appareils électriques.

D’ailleurs, tous les appareils électriques doivent idéalement être laissés à l’extérieur de la chambre à coucher.

Toutefois, un trop grand silence peut pour certaines personnes se révéler angoissant. Diffuser une musique pour dormir est alors un excellent compromis. Il convient de bien la choisir : celle-ci doit être calme, reposante, apaisante ; les paroles doivent être évitées ; elle doit inciter à la détente et à la rêverie.

Recourir à des moyens naturels pour faciliter le sommeil

Si malgré tout, ces moyens ne suffisent pas à combattre de mauvaises habitudes profondément ancrées en soi, comment dormir vite grâce à quelques coups de pouce ? Il est alors conseillé de recourir à un somnifère naturel.

La pharmacopée offre à cet égard une large panoplie de plantes pour dormir, grâce à leurs vertus sédatives, apaisantes ou relaxantes : la valériane, la lavande, la fleur d’oranger, la mélisse, la passiflore, le houblon sont quelques exemples de ces plantes alliées du sommeil. Siroter une tisane pour dormir constitue un outre un agréable rituel qui prépare au sommeil.

Les commentaires sont fermés.