Chaud ou froid la nuit, faut-il changer d’oreiller ?

Pour passer des nuits paisibles et bénéficier d’un sommeil réparateur, il est essentiel de choisir soigneusement sa literie, et notamment l’oreiller. Ce dernier doit être confortable, respirant, rafraîchissant et adapté à la morphologie du dormeur.

Les oreillers se différencient par leur forme, leur garnissage et leur couverture. Chaque matière possède un certain nombre de propriétés, certaines conservent la chaleur corporelle, alors que d’autres sont plutôt rafraîchissantes.

Pendant le sommeil, l’organisme subit une perte de chaleur, et l’oreiller doit s’adapter à la température ressentie. Le choix de la matière de garnissage dépend donc de la préférence de la personne en termes de fraîcheur ou de chaleur souhaitée.

Certains sites spécialisés dans la literie proposent des Guide d’achat d’oreiller en ligne, pour aider les consommateurs dans leur choix.

Comment choisir son oreiller

Les oreillers en matières synthétiques

Les matières synthétiques ont l’avantage d’offrir un bon soutien pour la nuque, d’être peu onéreuses, et antiallergiques. Elles regroupent le polyester, le latex, la mousse qui garnit les oreillers à mémoire de forme et la microfibre.

Ces garnissages permettent d’avoir des oreillers à régulation thermique et de procurer une sensation de fraîcheur, même si certaines fibres synthétiques favorisent la transpiration.

Les oreillers en latex ont l’avantage d’être indéformables et d’offrir un maintien ferme sur la durée, en plus de bien tenir chaud pendant l’hiver. La mousse à mémoire de forme s’adapte à la morphologie de la tête et de la nuque et épouse leur contour. Elle propose un maintien optimal et un confort important, car elle permet de soulager les points de pression.

Les oreillers en mousse à mémoire de forme sont ergonomiques et limitent les douleurs cervicales. Il s’agit d’une matière synthétique qui favorise la transpiration et qui s’assouplit en fonction de la chaleur de la pièce, pour prendre la forme de la nuque et de la tête.

Les oreillers en fibres synthétiques de polyester permettent de tenir chaud pendant l’hiver et sont appropriés pour les personnes qui transpirent beaucoup, car ils sont facilement lavables. Ils sont généralement peu chers, mais n’apportent pas un maintien optimal de la tête et de la nuque, car ils ne conservent pas la forme.

Les oreillers en duvet ou plumes

En plumes, en duvet d’oie ou de canard, les oreillers à garnissage naturel sont faciles à entretenir et ont une durée de vie importante, mais ils ne conviennent pas toujours aux personnes souffrant de certaines allergies.

Les oreillers en duvet sont moins fermes, plus volatiles et plus moelleux, mais également plus chers que les oreillers en plumes. Les deux matières sont chaudes et possèdent des propriétés naturelles de thermorégulation. Quoiqu’il en soit, le degré de fermeté et de souplesse de l’oreiller en plumes ou en duvet est déterminé par la quantité et la densité de garnissage intérieur.

Le garnissage en duvet offre un maximum de confort, et permet d’obtenir des oreillers agréables, quelle que soit la température. C’est une matière qui n’a pas de grandes propriétés d’absorption d’humidité, elle est donc idéale pour les personnes qui ne transpirent pas beaucoup.

Le duvet et les plumes offrent une bonne aération en été, tiennent chaud en hiver et apportent un bon confort thermique.

Chaud ou froid la nuit

Les oreillers en céréales

Les céréales sont des garnissages naturels d’origine végétale, issus de l’agriculture biologique, comme l’épeautre, le sarrasin ou le millet. Les oreillers en céréales sont anti-acariens, maintiennent correctement la nuque et la tête, s’adaptent à toutes les morphologies et offrent une bonne ventilation.

Utilisés depuis des millénaires par de nombreux peuples asiatiques, les oreillers en écales et graines de sarrasin se distinguent par leur grande fermeté, ils garantissent donc un maintien optimal de la tête.

Il s’agit d’oreillers confortables et particulièrement rafraîchissants, car les cosses de sarrasin offrent une bonne aération, elles permettent d’évacuer et de drainer l’humidité liée à la transpiration. Pour des nuits plus fraîches en été, il est possible de poser les oreillers en sarrasin au frais.

Les écales étant incompressibles, ces oreillers continuent à maintenir la tête et la nuque, même après plusieurs années. Toutefois, le garnissage en sarrasin manque de moelleux et présente le désagrément d’être bruyant lorsque le dormeur bouge pendant la nuit. Les écales de sarrasin peuvent être retirées en partie pour diminuer la fermeté, ou entièrement pour être exposées au soleil dans le cadre d’un entretien régulier de l’oreiller.

Les oreillers en balles d’épeautre sont parfaitement adaptés à un usage en été, notamment pour les personnes qui transpirent abondamment. Ce matériau renouvelable et écologique offre une circulation constante de l’air, ce qui lui permet d’absorber l’humidité, et de conférer à l’oreiller des propriétés thermorégulatrices.

Le garnissage naturel en balles d’épeautre apporte un excellent soutien de la tête et de la nuque, s’adapte aux formes et accompagne les mouvements du dormeur. Néanmoins, une légère odeur incommodante peut gêner certaines personnes.

Les oreillers en laine

La laine est une fibre qui possède de nombreuses propriétés thermorégulatrices.

  • Elle offre une sensation de chaleur
  • Elle régule et absorbe bien l’humidité
  • Elle confère à l’oreiller de la fermeté, du volume et de la résistance
  • Elle empêche la transpiration, elle est donc recommandée pour les dormeurs qui transpirent abondamment pendant la nuit
  • Elle est particulièrement respirante
  • Elle s’adapte à la température de la personne
  • Elle représente une matière isolante, qui tient chaud l’hiver et favorise la circulation de l’air durant l’été
  • Elle est hypoallergénique, et permet d’éviter les moisissures ainsi que les acariens.

Les oreillers en laine offrent une sorte de climatisation naturelle, été comme hiver.

 

Source des images :

 

Les commentaires sont fermés.